Les atouts touristiques de la Martinique

13 Sep 2018

La Martinique a été peuplée par les Indiens, principalement les Saladoïdes, en l’an 180. En l’an 300, les Indiens Arawaks les suivent avant d’être anéantis par les Caraïbes en l’an 800 après JC. La Martinique est une île des petites Antilles, dans les Caraïbes. Elle fait une superficie totale de 1.128 km² avec 386.486 habitants selon les dernières statistiques prises en 2013. La Martinique a un statut de département et de région d’outre-mer.

Mais le nom de « Martinique » n’est affecté à l’île qu’après l’arrivée de l’explorateur Christophe Colomb. En effet, ce n’est que le 15 juin 1502 que l’explorateur débarque sur l’île. C’était dans le cadre de son 4ème voyage vers les Indes. Au moment de sa découverte, Christophe Colomb a donné le nom de « Madinina » qui signifie « l’île aux fleurs » à la Martinique.

La situation géographique de la Martinique

Depuis 1946, la Martinique est un département des Antilles Françaises. Elle constitue un département d’Outre-mer. C’est une île d’une superficie de 1100km² et est le plus petit département des DOM-TOM.

La Martinique est située au cœur de l’arc des Petites Antilles, dans la mer des Caraïbes, tout comme la Guadeloupe. Les deux îles se trouvent à une distance égale de l’île d’Haïti et des côtes du Vénézuela.

On compte trois villes importantes en Martinique. Il y a le Fort-de-France qui est aussi la capitale administrative de l’île. Après, il y a les villes de Lamentin et la ville de Schoelcher.

La Martinique est un membre de l’Union Européenne en tant que région ultrapériphérique. Des mesures spécifiques sont établies dans cette région. Cela concerne principalement les droits communautaires.

Postes de dépense pour préparer votre budget vacances en Martinique

  • Vol aller-retour (à partir de 500 euros selon la saison)
  • Parking aéroport
  • Hébergement (hôtel, Airbnb, etc.)
  • Locations de voiture ( à partir de 15 euros par jour)
  • Activités touristiques (excursions, plongée, snorkeling, etc.)
  • Restaurants et divertissements
  • Frais de transport (taxis, bus, etc.)
  • Shopping et souvenirs
  • Assurance voyage
  • Équipement de plage (chaises, parasols, etc.)
  • Taxes et pourboires
  • Crème solaire

Activités possibles sur place

Cours : Plongée, Cuisine, Surf, Kitesurf, Planche à voile, Tennis, Golf, Parapente, Poterie, Yoga de plage, Danse (Zouk), Survie en milieu tropical.

Sports : Excursions en canoë, Croisières, Location de vélos, Location de skis nautiques, Location de jet-ski, Stand-up paddle, Promenades à cheval…

Excursions: Excursions en bateau, Excursions en moto, Excursions en hélicoptère, Visites des îles environnantes, Randonnées, Tours d’observation des oiseaux, Bateau à fond de verre.

Visites: Visites culturelles, Visites de distilleries, Visites de plantations, Visites des marchés locaux, Visites des musées, Visites des réserves naturelles, Visites des plantations de bananiers.

Conseils généraux pour profiter de votre séjour

  1. Il est indispensable d’avoir un véhicule personnel. Les transports en communs sont peu agréables.
  2. Eviter la route (en particulier vers le Lamentin au centre de l’île) vers 7:00 du matin et 17:00 le soir
  3. Prévoyez un produit anti-moustique efficace, il y en a partout et ils sont très actifs
  4. Les meilleurs endroits où louer : le Diamant, Tartane (et la presqu’île de la caravelle en général), Saint-Anne…
  5. Quoi visiter en priorité : les plages des Salines, du Diamant, des Anses d’Arlet, la presqu’île de la Caravelle et son parc naturel (en faire le tour en randonnée pédestre est un must), la montagne Pelée par temps dégagé, les plages de sable noir du Nord (plus sauvages et intimes),  une distillerie au choix…

La vie en Martinique actuellement

Beaucoup de gens viennent en Martinique pour y élire domicile ou pour leurs affaires professionnelles. Généralement, cela concerne des investissements en Outre-mer. Bien que la vie y soit agréable, elle est considérablement plus chère qu’ailleurs.

En effet, malgré le paysage paradisiaque avec les cocotiers et les longues plages, l’île de la Martinique offre un niveau de vie assez cher pour n’importe qui. Parmi les plus chers et parfois inaccessibles en Martinique, il y a le loyer, l’ameublement, l’eau, l’électricité, le gaz, l’abonnement téléphone portable, l’abonnement TV/internet/fixe, l’abonnement Canalplay, l’essence, les assurances voitures, l’entretien voiture, l’assurance habitation et complémentaire santé, la consommation courante et les extras.

En somme, tout est assez cher sur l’île de la Martinique. Qu’il s’agisse de l’alimentation, de l’hygiène ou de l’entretien de la maison, la vie en général est assez coûteuse.

Vivre en Martinique est en général agréable. Il suffit de s’adapter aux circonstances et aux modes de vie de la population locale. La population reste accueillante malgré leur lourd passé historique. Les différentes infrastructures sont complètes, pour permettre à tout un chacun de vivre une vie confortable en Martinique.

Les premiers peuples de la Martinique

Ainsi, la Martinique était longtemps peuplée par les Indiens ou les peuples amérindiens. Les Français n’ont investi les lieux qu’en 1635. Plus précisément, en 1626, une compagnie des Îles d’Amérique a été créée par Richelieu. Ce sont alors Liénard de l’Olive et Belain d’Esnambuc, quelques temps après lui, qui ont été chargé d’établir le premier contact. Les indigènes Caraïbes sont exterminés alors peu à peu. Et en 1670, des esclaves africains y ont été déportés en masse.

Les Amérindiens ont existés au Ier siècle selon les recherches archéologiques. Toutefois, selon d’autres sources, comme le site Norman Estate, il est rapporté qu’une autre présence d’hommes pouvait être possible entre l’an -10 000 et l’an – 5000. Selon certaines autres recherches, il se pourrait que la présence humaine à l’île de la Martinique puisse être antérieure, soit entre l’an – 2400 et l’an – 1900 avant J.C. Toutefois, il n’y a aucune trace formelle qui en atteste.

Les seules traces d’habitants que l’on ait pu trouver concernent les populations de l’Amazonie d’une culture saladoïde et que l’on appelle habituellement les « Arawaks ». Ces populations amérindiennes d’Amazonie ont surtout habité les contreforts de la Montagne Pelée. Ces populations étaient spécialisées dans les céramiques, l’agriculture, la cueillette et la pêche. On peut encore retrouver une trace de cette première occupation de l’île dans la commune de Lorrain, sur le site archéologique de Vivé.

De nombreuses recherches continuent d’être effectuées pour attester de la présence humaine sur l’île de la Martinique avant les Arawaks. C’est grâce à ces recherches que les professionnels ont admis en 1999 que l’occupation des Arawaks et de la culture saladoïde a été stoppée par l’éruption du mont Pelée. C’était au IIIème siècle de l’ère chrétienne, vers 295.

L’île de la Martinique à ce jour

Depuis la loi du 19 mars 1946, l’île de la Martinique est un département français d’Outre-mer. Cette intégration a été obtenue après des débats importants au sein du Parlement. En effet, la situation en Martinique était critique. La population se révoltait contre les injustices qui régnaient sur l’île, mais aussi à Paris. Ces émeutes ont eu lieu entre le 20 et 22 décembre 1959. Ces échauffourées ont été très violentes et ont fait des morts.

C’est après ces évènements que le Général de Gaulle renforce les pouvoirs de consultation des conseils généraux des départements d’Outre-mer par décret en mai 1960. Ces généraux pouvaient alors asseoir leurs pouvoirs dans différents domaines : législatifs, règlementaires ou encore financiers.

La loi Defferre a érigée la Martinique en région monodépartementale en 1982. Et en 2010, un référendum a été organisé et les Martiniquais adoptent alors la création d’une collectivité unique. Celle-ci aura la mission du conseil général ainsi que du conseil régional.

monument Aimé Césaire

Baie de Saint Pierre

 

A lire aussi 

Croisière en Croatie : profitez de paysages idylliques !

Croisière en Croatie : profitez de paysages idylliques !

Explorer la Croatie n'a jamais été aussi amusant que sur une croisière maritime à bord du MS Belle de l'Adriatique. Avec des sites idylliques à découvrir comme l’île de Mljet et le parc national des chutes de Krka, cette croisière promet d'être une expérience...