Le tourisme vert ou écologique repose sur l’intérêt des touristes pour l’environnement, le respect de la nature et une préservation culturelle mais aussi naturelle du patrimoine. Contrairement au tourisme durable, l’écotourisme n’est pratiqué que par des touristes soucieux de la préservation de la nature et l’écologie et on y accède par des petites structures très spécialisées. revue de quelques sites naturels de Martinique bien protégés.

A l’instar du Costa Rica qui a fait du tourisme vert un argument de poids pour se positionner, la Martinique dispose d’atouts indéniables à faire valoir pour développer un tourisme vertueux et respectueux de l’environnement, une caractéristique qui pourrait devenir une marque de fabrique. Quelques beaux spots valent déjà le détour.

Le Parc Naturel de la Martinique

Le Parc Naturel Régional de la Martinique a été le premier à être construit au monde, en 1976 seulement, dans un climat tropical. On a l’occasion d’y voir une incroyable diversité de faune et de flore, parfait pour les passionnés de randonnée et de nature tropicale. Le Parc Naturel Régional offre d’immenses sites naturels à découvrir. On peut y admirer un grand volcan célèbre en Martinique, des vallées majestueuses, de grands sentiers sur la cote d’une grande beauté, s’y rafraichir à des sources naturelle d’une grande pureté…

La forêt tropicale occupe la plus grand partie au nord de la Martinique (schématiquement le nord de l’île jusqu’à Fort-de-France est très dense et végétal, et le sud est plus sec). La végétation est très dense et humide, les températures sont plus basses au nord, les plages souvent de sable noir. En s’aventurant dans cette forêt on a l’occasion de visiter les “mornes”, nom vernaculaire des petites montagnes locales. Les paysages diffèrent du paysage urbain classique, une faune et flore unique, une biodiversité d’une grande beauté.

La forêt sèche se trouve sur le littoral de l’île, un peu plus au sud de la Martinique. Un cadre propice aux randonnées le long de la côte. Le paysage est plus dégagé et gorgé de soleil avec un faible risque de précipitations. La flore au sud de l’île est d’une grande diversité, acacia gommier rouge, cactus, filao, arbres fruitiers et des cocotiers qui à la fin de la saison sèche offrent un spectacle de floraison exceptionnel. Une vraie carte postale. Au détour d’une crique, vous profiterez d’une baignade seul au monde dans une eau d’un bleu turquoise surréaliste.

Activités durables à pratiquer en Martinique

On peut pratiquer de multiples activités respectueuses de l’environnement :

  • Le parc à thème Mangofil
  • Aquabulle, site de visite et exploration sous marine
  • Le Jardin de Balata
  • Visite des dauphins dans leur milieu naturel
  • Anse Dufour, de magnifiques plages terrestres avec des fonds sous-marins uniques
  • Étang des Salines, une balade éducative au milieu de la faune et flore de la région
  • Visite du marché de Fort-de-France
  • Zoo de la Martinique, dans un cadre vert respectant l’environnement
  • Les ranchs louant des chevaux
  • randonnée palme-masque-tuba à la découverte des coraux

La Mangrove : un écosystème incroyable

La mangrove est une forêt les pieds dans l’eau qui pousse sur le littoral au sud et ouest de la Martinique avec une végétation habituée au milieu salé. Cette flore participe à la protection de la cote contre l’érosion et participe à la préservation des espèces de coraux, de crabes et de poissons variés qui y trouvent refuge. Cet écosystème fascinant sert de zone faisant tampon entre les rivières et la mer. l’île conserve donc son état naturel sans perturbation par les variations de la mer. La grande forêt de palétuviers peut se visiter en canoë (au Lamentin notamment) ou à pied dans le cadre de randonnées pédestres.

Solutions d’hébergement éco-responsable

Pour visiter la Martinique il est possible de trouver facilement un moyen de location. Le mieux reste de louer chez les habitants, c’est un moyen d’être le plus proche possible des habitants de la Martinique et de plonger dans la culture locale. Il y a beaucoup à découvrir au contact des antillais qui ont un sens de l’hospitalité très prononcée, des antillais qui rendent le voyage unique en ne suivant pas les parcours touristiques conventionnels.