Une brève histoire de l’ile de Sainte Lucie

L’île de la Sainte Lucie est également une île de l’archipel des petites Antilles. C’est une île de 616 km² qui se trouve dans la mer des Caraïbes. Elle mesure 43 km de long et 23 km de large. Elle est située entre l’île de la Martinique et celle de Saint-Vincent-et-les-Grenadines.

sainte lucie

C’est une île d’origine volcanique qui bénéficie d’un climat tropical chaud et humide. En y rencontre alors une forte chaleur et une importante humidité, lesquelles sont tempérées par l’Alizée, les vents intermittents du nord-est. On peut donc y trouver des températures élevées et de fortes précipitations. L’île de la Sainte Lucie est également sujette à de nombreux ouragans. Il y a même une saison spécifique à cela. Celle-ci se situe près de la saison des pluies entre le mois de juin et le mois de décembre. Quant à la saison sèche, elle se situe entre le mois de janvier et le mois de mai.

Toutefois, l’île de la Sainte Lucie est une destination touristique très intéressante. En effet, les températures et les vents sont généralement influés par les reliefs de l’île. Ce qui permet d’obtenir une amplitude faible des variations de températures ambiantes. En journée, la température oscille entre 25°C et 30°C. Elle varie souvent par mois et en fonction du niveau de la mer, et parfois cela peut atteindre les 32°C en journée. Toutefois, sur les hauts-reliefs, cette température moyenne reste aux alentours de 13°C.

Les reliefs de l’île de la Sainte Lucie figurent parmi ses nombreux attraits touristiques. Il existe 4 principaux reliefs : le mont Gimie à 950 m d’altitude, le piton Canarie à 918 m, les Deux Pitons ou les Pitons jumeaux qui sont le Gros Piton à 786 m et le Petit Piton à 739 m. Ils constituent les principaux symboles de l’île de la Sainte Lucie. Toutefois, d’autres reliefs l’ornent également. Il y a notamment le mont Paix-Bouche, le mont Tabac, le piton de la Sorcière, le mont Grand-Magazin, le mont Houelmon, le mont Parasol, le piton du Saint-Esprit, le piton Flore et le mont Lacombe.

De par son paysage naturellement accidenté et ses reliefs issus des nombreuses éruptions volcaniques, l’île de la Sainte Lucie dispose de plusieurs richesses en faune et en flore. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle a été fortement convoitée par les colonisateurs autrefois.

Histoire politique et peuplement de l’île de la Sainte Lucie

Les historiens supposent que l’île a été habitée par les Arawaks entre l’an 200 et l’an 400. Pour étayer leurs théories, ils avancent de nombreux sites archéologiques sur lesquels ils ont découvert des restes de poteries arawaks.

Les premiers Européens ont débarqué sur l’île de la Sainte Lucie pendant les débuts de l’exploration des Antilles. Les historiens ne disposent pas de la date exacte mais pensent que ce premier débarquement se situerait avant 1502, peut-être en 1402. En effet, en ces temps-là, les Espagnols, les Anglais, les Français et les Néérlandais se battaient pour établir des comptoirs sur le territoire. Évidemment, comme pour toutes les îles environnantes de l’île de la Sainte Lucie, les explorateurs se heurtent à l’opposition de la population locale, notamment les habitants caraïbes.

Ce sont les Anglais qui ont premièrement tenté de coloniser l’île en l’an 1605 et en 1638. Ils ont vite fait d’abandonner leur projet à cause des hostilités lancées par les indigènes Karibs et par diverses maladies qui frappent les colons. Après eux, des Français venus de la Martinique essaient et arrivent à s’implanter sur l’île. C’était en 1650. Leur réussite a été scellée par un traité avec les Karibs en 1660.

En 1664, le fils du gouverneur de Saint-Kitt-et-Nevis, Thomas Warner, reprend l’île. Il la rend à la France en 1667 avec la paix de Breda. L’île de la Sainte Lucie est de nouveau revendiquée par la France en 1674. Elle l’obtient et la rattache à la Martinique.

En 1722, les Britanniques renouvellent leur tentative pour implanter l’île. En effet, le roi d’Angleterre George Ier tente de l’octroyer au Duc de Montague, mais il se heurte à la France. En effet, le roi de France a attribué l’île de la Sainte Lucie au Maréchal d’Estrées en 1718.

Après cette tentative, l’île de la Sainte Lucie est déclarée neutre jusqu’en 1743 où les Français reprennent l’île. Mais en 1748, avec le traité d’Aix-la-Chapelle, on restitue sa neutralité à l’île de la Sainte Lucie. De nombreux chamboulements sont encore remarqués car en 1762, l’amiral George Rodney et le général Robert Monckton réussissent à nouveau à récupérer l’île. Mais cette victoire fut courte car en 1763, le traité de Paris rend une fois de plus l’île de Sainte Lucie à la France. C’est à ce moment là que les Français de la Grenade et de Saint-Vincent décident de planter du coton et de la canne à sucre.

En 1778, les Britanniques réussissent encore une fois à mettre la main mise sur l’île. Cette guerre entre les deux puissances pour la possession de l’île de la Sainte Lucie continue comme cela jusqu’en 1803. Et en 1814, l’île est définitivement cédée à la Grande-Bretagne via le traité de Paris. Depuis lors, elle devient une colonie de la Couronne. C’est le gouverneur de la Barbade qui se voit attribuer la fonction d’administrer l’île, ainsi que les îles du Vent, entre 1838 et 1885.

L’influence française a été ainsi très importante sur l’île de la Sainte Lucie. D’ailleurs, cela s’est encore remarqué plusieurs années après les premières tentatives houleuses de prise possession de l’île. En effet, on peut encore remarquer le dialecte français sur le territoire. La prépondérance de l’Église Catholique est également une preuve de cette grande influence française.

Pourquoi partir sur l’île de Sainte Lucie ?

Malgré un passé assez tumultueux, l’île de Sainte Lucie est une destination touristique des plus prisée. En effet, elle offre un paysage magnifique, presque paradisiaque. D’ailleurs, certains ne manquent pas de la décrire de cette manière. Selon eux, l’île de Sainte Lucie est un petit paradis sur terre, tout comme les autres îles de l’archipel des Antilles. Certains la nomment également le « joyau des Caraïbes ». En effet, rien qu’à la vue des nombreux reliefs de l’île, le plaisir visuel est instantané. Ses pitons sont majestueux, son eau turquoise jaillit à flot, et des aiguilles volcaniques subliment encore plus le paysage.

Il n’est donc pas étonnant que les gens viennent passer régulièrement un séjour sur l’île de la Sainte Lucie. Se rendre sur l’île est une découverte et un rendez-vous à ne pas manquer avec la nature. Les amoureux de la faune et de la flore seront particulièrement ravis. Sur l’île, ils vont découvrir la beauté de la forêt tropicale, les parcs marins, les vallées et collines luxuriantes, les réserves naturelles, les plages au sable doré ou argenté, les récifs de corail et les petites cirques aux eaux cristallines. Il est réellement impossible d’être indifférent à cette beauté naturelle.

La population est également accueillante. Elle le montre au quotidien lorsque vous les côtoyez. Du chauffeur de taxi au responsable des hébergements, vous disposerez d’un accueil chaleureux qui vous fera immédiatement envie d’y revenir. On y parle officiellement l’anglais, mais la langue créole est aussi très prépondérante.

Pour vous rendre sur l’île de la Sainte Lucie, sachez que sur place il y a un aéroport international. Deux compagnies, la British Airways et l’Air Caraïbes, proposent des vols au départ de Paris avec escale vers cet aéroport. En effet, avec l’Air Caraïbes, une escale à Fort de France reste obligatoire. Le trajet fera au total près de 9 heures, avec 8h40 minutes de vol jusqu’à la capitale martiniquaise et 30 minutes environ vers Fort de France. Avec la British Airways, il faudra en revanche compter 10h20 de vol entre Londres et Castries, la capitale de l’île de la Sainte Lucie.

Sur place, vous trouverez de nombreux guides qui vous proposeront différentes activités pour découvrir l’île. Cela peut aller de randonnée pédestre vers les monts à haute altitude, en passant par des promenades vers les piscines naturelles ou les chutes d’eau, en finissant dans les meilleurs commerces de l’île (hôtel, restaurants, etc.). Dans tous les cas, vous ne manquerez pas de passer un séjour inoubliable sur l’île de la Sainte Lucie. Il y a tellement d’endroits que vous pourrez visiter, et ce malgré le fait que cela soit une petite île. Vos photos souvenirs seront des plus réussies tellement le décor s’y apprête.

Quelques informations utiles pour bien préparer votre voyage sur l’île de Sainte Lucie

Si vous prévoyez d’aller sur l’île de la Sainte Lucie, il y a quelques informations qui méritent toute votre attention. En effet, sachez déjà que la monnaie locale est le dollar de la Caraïbe orientale ou ECS. L’Euro peine malheureusement à s’imposer sur le territoire. En revanche, le dollar américain est accepté partout. Aussi, ne manquez pas de changer vos billets à votre départ de l’Europe. Ceci vous évitera des problèmes une fois sur place. Une carte d’identité française ou un passeport en cours de validité suffiront pour vous faire entrer sur le territoire de la Sainte Lucie. Vous n’aurez pas non plus besoin de Visa si votre séjour n’excède pas 42 jours.

Prenez également quelques précautions pour affronter le décalage horaire. En effet, un décalage de 6 heures est observé en été et 5 heures en hiver sur l’île de la Sainte Lucie. Les moustiques seront également vos principaux ennemis sur place. Il est donc recommandé d’acheter des sprays anti-moustiques avant votre départ. En revanche, n’ayez aucune crainte, le paludisme est une maladie qui a été éradiquée depuis fort longtemps. Néanmoins, quelques traces de cas de dingue sont observées. Ces cas sont rares mais existent. C’est surtout à cause du fait que les zones sont très humides dans la région. Ainsi, prenez vos précautions en apportant, par exemple, des moustiquaires. C’est surtout recommandé si vous voyagez avec vos enfants.

La vie sur l’île de Sainte Lucie est simple mais luxueuse. Vous aurez accès à votre confort habituel dans tous les hébergements disponibles sur place. L’eau du robinet est tout à fait potable, et la propreté est un élément très vérifié par les autorités locales. Vous disposez également de nombreux restaurants où vous pouvez gouter les spécialités culinaires locales. Si vous en avez envie, d’autres plats internationaux sont également servis dans certains établissements. Le Seamoss est, par exemple, l’un des plats des plus populaires sur l’île de la Sainte Lucie. C’est une algue séchée qui est ensuite trempée dans l’eau. Elle sert notamment à fabriquer une boisson populaire, laquelle se rapproche étonnamment de la consistance de la crème de whiskey. La plupart des aliments sur l’île de la Sainte Lucie sont importés. Parmi les plats locaux incontournables, il y a le steak de thon, les crabes farcis, le poisson frais à la sauce créole, les bananes plantains frites et les colombos. N’hésitez pas à en commander, vous serez enchantés par le goût unique et exceptionnel.

En ce qui concerne les boissons alcoolisées, histoire de pimenter vos soirées entre amis, il y a la bière Piton. C’est d’ailleurs la boisson la plus consommée. C’est une bière assez forte que vous apprécierez assurément. Sinon, il y a le Rhum, notamment le Rhum brun que l’on appelle « Bounty Rhum ». Il est également très populaire. Et souvent, on utilise le Spice Rhum pour la macération des plantes.

Conclusion

Voilà, il ne vous reste plus qu’à faire vos bagages et réserver votre vol pour l’île de la Sainte Lucie. N’oubliez pas les maillots de bains pour dorer au soleil sur les plages exceptionnels de l’île. En même temps, n’oubliez pas les crèmes solaires car le soleil est assez fort dans la région. Apportez vos appareils photos pour prendre des souvenirs de vos promenades sur les sites historiques de l’île. C’est un enrichissement culturel qui n’a pas de pareil. L’île de la Sainte Lucie vous promet un dépaysement exceptionnel. C’est l’occasion où jamais de vous délester de votre stress au quotidien avec le travail, les tâches ménagères ou encore les nombreuses responsabilités qui vous incombent.