Une brève histoire de l’ile de la Dominique

L’île de la Dominique est une île qui se situe sur l’archipel des Caraïbes ou des petites Antilles. Elle se trouve entre la Guadeloupe et la Martinique. C’est une île avec 754 km² de surface, 48 km de longueur et 25 km de large. A ses extrémités, il y a le cap Melville et le cap Cachacrou. On a estimé sa population à 72.300 en 2017.

L’île de la Dominique est un massif montagneux unique. Elle dispose de deux points culminants qui sont le Morne Diablotin et le Morne des Trois Pitons. Ils ont respectivement 1447 et 1425 mètres. De nombreux cours d’eau qui se déversent vers la mer ornent son pourtour.

Aujourd’hui, l’île de la Dominique est l’une des rares îles qui abritent encore une population d’origine précolombienne. En effet, près de 3000 indiens y vivent encore actuellement.

Commencement du peuplement de l’île de la Dominique

L’île de la Dominique était longtemps peuplée par les indiens Karibs, lesquels ont émigré d’Amérique du Sud, et des indiens Arawaks. Ceux-ci ont été chassés du territoire, au XIVème siècle, par les indiens Caraïbes.

Les premiers européens n’ont investi les lieux qu’en 1493 avec l’arrivée de l’explorateur Christophe Colomb. Parce que les Indiens ont longtemps résisté à leurs envahisseurs, la Dominique est la dernière île à avoir été colonisée par les Européens. Ce sont surtout les Espagnols qui ont tenté d’annexer l’île. Face à la résistance des Caraïbes, ils ont rebroussé chemin. En 1635, la France a aussi tenté sa chance et a fait face à la même difficulté. Toutefois, quelques Français ont réussi à s’y installer et deviennent alors les premiers européens à habiter l’île. Mais comme les conflits avec les Caraïbes étaient quotidiens, la France et l’Angleterre décident d’abandonner la colonisation de l’île de la Dominique.

Pendant plus d’un siècle après cet incident, l’île de la Dominique est déclarée « neutre » en 1748 grâce au traité d’Aix-la-Chapelle. L’île est donc laissée aux Karibs. Toutefois, elle continue d’attirer les explorateurs, notamment à cause de sa richesse naturelle. D’ailleurs, au début du XVIIIème siècle, les Français et les Britanniques ont lancé des expéditions sur l’île afin de récolter des bois de construction.

La colonisation de l’île de la Dominique

Face à l’intérêt économique que représente l’île de la Dominique, les explorateurs tentent plusieurs fois de la coloniser. Ce qui entraîne la violation à plusieurs reprises du traité d’Aix-la-Chapelle. Entre temps, c’est-à-dire en 1778, la France envahit de nouveau l’île avec la coopération de la population locale, laquelle était en grande partie française. Cela s’est passé au même moment que la révolution américaine. Mais à la fin de la guerre, laquelle fut scellée par le traité de Paris de 1783, l’île de la Dominique est de nouveau remise à la Grande-Bretagne. En 1805, la France fera d’ailleurs une dernière tentative pour reprendre la Dominique. Mais ils ont incendié Roseau, la capitale de l’île, et sont contraints d’abandonner définitivement leur projet.

En 1771, la Dominique est devenue une colonie distincte. A l’origine, elle était associée aux îles « Sous le vent » et les rejoint de nouveau en 1883. En 1940, elle redevient une île colonie séparée. En 1958, elle entre dans la « Federation of the West Indies ». Elle y reste jusqu’à la dissolution de la fédération en 1962. En 1967, la Dominique bénéficie du statut de pays associé au Royaume Uni grâce au « West indies Act ». Avec cet accord, la Dominique a la possibilité de gérer ses propres affaires internes selon sa constitution qui a pu être rédigée.

L’indépendance de l’île de la Dominique

L’île de la Dominique a obtenu son indépendance le 3 novembre 1978. Avec cette indépendance, elle bénéficie d’un régime parlementaire bicaméral. Ce qui veut dire que ses députés sont élus et ses sénateurs peuvent être élus ou nommés. Il s’agit alors d’un suffrage universel pour un mandat de 5 ans.

Toutefois, malgré l’obtention de son indépendance, l’économie de la Dominique n’est pas au bon point. En effet, elle tardera même à s’améliorer et un nouveau gouvernement sera mis en place à la mi-1979. Cette nouvelle formation sera dirigée par Olivier Seraphin. Celle-ci sera de nouveau remplacée par le gouvernement dirigé par Eugenia Charles, du « Dominica Freedom Party », qui sera la première femme premier ministre dans les Antilles. Eugenia Charles établit différentes coopérations en vue de développer la Dominique. Elle instaure ainsi une relation étroite avec la Barbade qui est une autre île anglophone des Caraïbes. Malgré tout, son mandat est parsemé d’embûches, et la Dominique croule sous les problèmes.

L’indépendance de l’île de la Dominique a été suivie par des séries de problèmes politiques et économiques. Le 27 avril 1981, un coup d’État perpétré par les membres du « Ku Klux Klan » a été arrêté à la Nouvelle-Orléans. Cette action visait notamment à renverser le pouvoir du gouvernement en place et à réintégrer l’ancien premier ministre entre 1974 et 1979 qui est Patrick John. Le but de ce coup d’État était également d’installer un régime ségrégationniste et d’instaurer des commerces plus lucratifs comme les casinos, les drogues et la prostitution.

Ces problèmes ont perduré entre 1979 et 1980. L’économie connaîtra un semblant de stabilité vers la fin de l’année 1980. Toutefois, elle sera affaiblie de nouveau en 1990 quand le prix de la banane baissera. Après ces épreuves, la Dominique se relève et devient une république démocratique assez particulière. En effet, elle utilise à la fois le système républicain et le système de Westminster.

L’île de la Dominique : un lieu touristique impressionnant

Comme toutes les îles de l’archipel des Antilles, l’île de la Dominique est un petit paradis sur terre. Elle regorge de richesses naturelles dont les 2 montagnes qui font sa célébrité. Il s’agit du Morne Diablotin qui est le plus haut avec 1447 m d’altitude.

L’île de la Dominique attire énormément de touristes avec ses sources d’eaux chaudes, ses 365 rivières, ses 6 forêts tropicales dont le « Rain Forest » qui est une forêt unique en son genre, et ses 30 chutes d’eau, lesquelles forment des piscines naturelles. Toute cette nature, et particulièrement les chutes d’eau, est favorisée par un climat tropical chaud et humide.

L’île de la Dominique est également une île volcanique. En ce sens, plusieurs activités touristiques y sont accessibles. Il y a notamment le lac en ébullition, le « Boiling Lake », la promenade vers la Vallée de la Désolation, etc. Cette vallée est assez particulière car elle est alimentée par des sources chaudes. Ces dernières ont le pouvoir de stopper net le développement de la vie végétale. Ce spectacle est en total contraste avec la forêt tropicale qui domine l’île.

L’une des activités les plus divertissantes et enrichissantes de l’île est la rencontre avec la population locale et ses traditions. En effet, les habitants de l’île de la Dominique sont courtois et sociables. Et surtout, ils disposent de leurs propres us et coutumes, lesquels sont authentiques et ne manquent pas d’intéresser les touristes.

Le rendez-vous ultime à l’île de la Dominique reste également le festival de la randonnée. C’est un moment unique où tous les amateurs de découverte nature seront privilégiés. Partir en vacances sur cette île des pirates, comme les touristes aiment l’appeler, est un incontournable à faire, au moins une fois dans sa vie.

Pourquoi voyager à destination de l’île de la Dominique ?

L’île de la Dominique dans les Caraïbes est souvent confondue avec la République Dominicaine. Et pourtant, les deux pays sont différents et disposent de leurs propres attraits touristiques. L’île de la Dominique marque un point en étant une île paradisiaque au paysage exceptionnel et enivrant.

Les Français de la Métropole viennent très rarement à l’île de la Dominique. Ce sont surtout ceux de la Guadeloupe et de la Martinique qui y passent des séjours quelques fois par an. En revanche, ce sont les Anglo-saxons et les Américains qui sont les plus habitués et passent régulièrement leurs vacances sur l’île de la Dominique.

Alors pourquoi voyager sur l’île de la Dominique ? 10 raisons peuvent peut-être vous convaincre.

L’île de la Dominique est avant tout une île anglophone qui se situe entre deux îles francophones. C’est une petite île devenue République Démocratique. Vous compterez environ 400.000 habitants uniquement. Ce qui vous permet de bénéficier de la proximité dont vous avez besoin avec la population et sa culture. Au passage, vous pourriez même rencontrer les autorités locales faisant leur marché !

À cause de cette proximité avec les deux autres îles de l’archipel des Antilles, la Dominique a hérité de plusieurs cultures. Vous y rencontrerez alors de nombreuses personnes qui vous aideront à dépayser. Par exemple, c’est à l’île de la Dominique que vous allez trouver la meilleure ambiance rasta-jamaïque-cool-man. Attention, on y parle anglais et non français !

La Dominique est une île sauvage, mais dans le bon sens du terme. Elle dispose d’une nature exceptionnelle qui fait partie de sa richesse. Vous y trouverez de nombreuses piscines naturelles, des chutes d’eau, un parc national et des forêts tropicales exceptionnelles. La randonnée y est la meilleure activité. Vous ne manquerez donc pas de vous amuser ! L’île est si sauvage qu’elle a été utilisée pour le tournage du célèbre film hollywoodien « les pirates des Caraïbes ».

De nombreuses activités touristiques sont également disponibles sur l’île de la Dominique. Quelle que soit votre préférence, vous trouverez assurément l’activité qui vous divertira. Vous pouvez faire de la randonnée, de la plongée, des spas dans des piscines naturelles issues du fait que la Dominique soit une île volcanique. Vous pouvez également vous baigner au bas des chutes d’eau et des cascades. Dans tous les cas, ce sont de bons paysages pour servir de fond pour vos photographies de souvenir.

Comment préparer son voyage à l’île de la Dominique ?

Pour vous rendre à l’île de la Dominique, le meilleur moyen d’y arriver est de prendre un vol. Généralement, le mieux serait de partir de Paris et d’atterrir en Guadeloupe ou en Martinique. C’est également le moyen le plus économique. De ces îles, vous pouvez prendre le bateau pour vous amener sur l’île de la Dominique. Il existe d’ailleurs des bateaux qui vous acheminent directement à Roseau, la capitale de l’île de la Dominique. Ce trajet ne prendra que 2 heures et trente minutes. C’est une expérience de plus qui vous enchantera.

Il faut également penser à remplir le formulaire d’immigration et passer le contrôle de la douane. Une carte d’identité Française suffira pour vous déplacer à la Dominique si vous ne restez que pour une durée de moins de 15 jours.

La monnaie locale à l’île de la Dominique est le dollar est-caribéen. Ce n’est pas le dollar américain ou US. Il faut donc faire attention à ne pas confondre les deux, et cela même si les tarifs des hôtels et de certains commerces. Il est préférable de changer votre argent à Paris, ou en Europe, ou à n’importe quelle destination de départ. Certes, il y a une banque à l’île de la Dominique mais, il est recommandé de le faire à votre départ.

Pour bien préparer votre voyage sur l’île de la Dominique, il est aussi important de se souvenir qu’il y a un décalage de – 6 heures avec la France en été, et un décalage de – 5 heures en hiver. Il est aussi recommandé de partir sur l’île entre le mois de janvier et le mois de juin. C’est la période la plus sèche et donc le meilleur moment pour découvrir toutes les richesses de l’île.

Afin de vous déplacer sur l’île, vous disposez de plusieurs moyens de transport. Vous pouvez louer une voiture, prendre les transports en commun ou encore faire du stop. Toutefois, cette dernière option n’est pas trop recommandée. En effet, l’insécurité est de plus en plus grandissante dans le monde entier, l’île de la Dominique n’en est pas exclue.

Et sinon, n’oubliez d’intégrer dans votre valise des produits anti-moustiques, des chaussures et des vêtements de randonnée, des imperméables en cas de pluie, des maillots de bains, des masques et des tubas. N’oubliez pas non plus les médicaments en cas de mal de mer. Maintenant vous êtes prêts pour passer un bon séjour à l’île de la Dominique !