Aux Antilles comme ailleurs, les hôtels du 21ème siècle devront se moderniser avec une grande flexibilité pour accompagner les transitions technologiques en cours dans la société occidentale. Sur les 10 dernières années sont arrivés le wifi, les passes magnétiques à la place des clefs, la réservation en ligne avec impératif besoin d’avoir un site web fonctionnel, et un compte Facebook, les smartphones… Et sous les tropiques ? Devra t’on faire face au même phénomène ? Faudra t’il l’adapter ? Éléments de réponse dans cet article.

Prospective : à quoi s’attendre demain pour les hôtel en Martinique, en Guadeloupe ou même à Madagascar ?

L’hôtellerie va surement devoir faire face à de grands changements au cours des 15 années à venir.
Entreprenons courageusement de faire un peu de prospective et de nous imaginer dans 10 ans.

Des prospects toujours mieux avisés seront amateurs de nouveautés c’est certain, mais lesquelles ?

Du côté des loisirs pour commencer, il y a des choses à faire.

Envie de faire un 18 trous, d’un sauna, d’un massage, d’une pizza, d’une partie de tennis : un écran d’accueil devrait permettre de demander une livraison ou un prof en quelques clics. L’accueil des clients se fera par un ordinateur dédié à cette tâche autorisé à recevoir un avertissement lorsqu’un taxi automatisé accostera avec des clients à son bord. Transport de sacs, accompagnement jusqu’à la chambre, offre d’un verre de mousseux d’accueil sont des petits plus qu’un ordinateur devrait effectuer dans décennies.

Sous les tropiques idem, pour réserver une offre de services clefs en main proposés par l’hôtel, quoi de mieux qu’un smartphone connecté au wifi et l’intranet de l’hôtel : réservation d’un voilier, d’une visite de mangrove, d’un canoë, envie d’un cockatail ? Tout cela devra pouvoir se commander d’un clic de smartphone et crédité sur la note de la chambre. Plus fluide, plus simple… plus de rentabilité aussi !

La santé est un pôle ambitieux

La santé via internet en 5G est probablement un axe d’avenir et une prestation à fournir. Un hôtel digne de ce nom devra être en mesure de proposer un rendez-vous avec un généraliste compétent à travers un système de webcam et pourquoi pas conjecturer une infirmerie munie bien sûr d’appareils de rythme cardiaque, de tonus, de stress, température corporelle etc.

Brulure de soleil, piqure d’insecte… un bref entretien avec le médecin de l’hôtel se fera demain via une appli iOs ou Android. (article de la Dépêche à ce sujet)

Les “wearables et puces RFID” aussi appelés l’informatique embarquée dans des habits ou des bracelets dévoilent un singulier bouleversement de logique. Un hôtel moderne devra pouvoir ouvrir la porte de ses chambres via une puce RFID depuis la montre, et ce dispositif permettrait aussi d’accueillir les nouveaux arrivants via une télévision connectée immédiatement dans la chambre. L’hôtel moderne devra aussi offrir un vaste choix de services de distraction complémentaires de façon automatique via des push du téléphone.

Il est possible que les hôtels du futur devront offrir plus de services et encore plus de simplicité et de fluidité dans plusieurs processus afin de répondre avec acuité à une clientèle de moins en moins captivée par l’argument du portefeuille et à la recherche d’un moment de qualité plus que d’une prestation.