Quels sont les plats traditionnels de la cuisine égyptienne ?

5 Juin 2023 | Afrique

La cuisine égyptienne est l’une des plus anciennes du monde, avec une histoire qui remonte à plus de 5000 ans. Elle est influencée par une variété de cultures, notamment la cuisine méditerranéenne, du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

La cuisine égyptienne est connue pour ses saveurs riches et ses ingrédients frais, ainsi que pour ses épices et ses herbes aromatiques.

Elle occupe une place importante dans la culture du pays. Elle est considérée comme un élément clé de l’identité égyptienne et est souvent associée à la convivialité et à la générosité.

Les plats égyptiens sont souvent partagés en famille ou entre amis, et sont servis lors de célébrations et d’occasions spéciales.

C’est également un reflet de l’histoire et de la géographie du pays. Les ingrédients de base utilisés dans la cuisine égyptienne, tels que le blé, le riz, les lentilles et les fèves, sont cultivés en abondance dans la région.

Les épices et les herbes aromatiques, telles que le cumin, le coriandre et le persil, sont également couramment utilisées dans la cuisine égyptienne.

En explorant la cuisine égyptienne, les voyageurs peuvent mieux comprendre l’histoire et la culture du pays. La cuisine égyptienne est un élément essentiel de l’expérience culinaire en Égypte, et est souvent considérée comme l’un des points forts de la visite dans le pays.

L’histoire de la cuisine égyptienne

La cuisine égyptienne a une histoire riche et complexe qui remonte à l’Antiquité. Les anciens Égyptiens considéraient la nourriture comme un cadeau des dieux, et la cuisine était une activité sacrée qui faisait partie intégrante de la vie quotidienne. Les aliments étaient souvent offerts en sacrifice aux dieux et étaient associés à des croyances religieuses.

Elle a évolué au fil du temps, influencée par les cultures étrangères qui ont occupé ou commercé avec l’Égypte. Les Grecs, les Romains, les Perses et les Arabes ont tous laissé leur marque sur la cuisine égyptienne, introduisant de nouveaux ingrédients, recettes et techniques de cuisine.

Les invasions arabes ont eu une influence particulièrement importante sur leur cuisine. De nombreux plats égyptiens populaires, tels que le foul, la molokhia et le taameya, ont des racines arabes.

Les Arabes ont également introduit des épices et des herbes aromatiques qui sont maintenant couramment utilisées dans la cuisine égyptienne, telles que le cumin, le coriandre et la menthe.

La cuisine égyptienne a également été influencée par les empires étrangers qui ont occupé l’Égypte, tels que l’Empire ottoman.

Les Ottomans ont laissé leur marque sur la cuisine égyptienne en introduisant des plats tels que le mahshi, des légumes farcis, et le kofta, des boulettes de viande épicées.

Malgré ces influences étrangères, elle est restée fidèle à ses racines égyptiennes et est devenue une cuisine unique et distinctive.

Les ingrédients locaux, tels que le blé, le riz, les lentilles et les fèves, restent les principaux ingrédients de la cuisine égyptienne, et les épices et les herbes aromatiques sont utilisées pour créer des saveurs riches et complexes.

Les ingrédients et les épices égyptienne

La cuisine égyptienne utilise une grande variété d’ingrédients de base, qui sont souvent cultivés localement. Les ingrédients de base les plus courants comprennent le blé, les lentilles, les fèves, le riz, les légumes tels que les tomates, les aubergines, les poivrons et les oignons, ainsi que les fruits tels que les oranges, les mangues et les dattes.

Le pain est également un aliment de base important dans la cuisine égyptienne. Le pain égyptien traditionnel, appelé aish baladi, est fabriqué à partir de farine de blé entier et cuit dans un four en terre cuite.

Les épices et les herbes aromatiques sont aussi un élément clé de la cuisine égyptienne, ajoutant des saveurs riches et complexes aux plats.

Les épices les plus couramment utilisées dans la cuisine égyptienne comprennent le cumin, le coriandre, le paprika, le poivre noir, la cannelle et la muscade. Les herbes aromatiques couramment utilisées comprennent la menthe, le persil, le basilic et le thym.

Les mélanges d’épices sont eux aussi couramment utilisés dans la cuisine égyptienne pour créer des saveurs uniques. Le baharat est un mélange d’épices couramment utilisé, qui comprend du poivre noir, de la cannelle, du cumin, du clou de girofle et de la noix de muscade.

Le dukkah est un mélange d’épices et de noix, souvent servi avec du pain et de l’huile d’olive comme un apéritif.

Les plats principaux

La cuisine égyptienne propose une variété de plats principaux, chacun offrant des saveurs uniques et des ingrédients locaux. Voici quelques-uns des plats principaux les plus populaires de la cuisine égyptienne :

Koshari : Le koshari est l’un des plats les plus populaires de la cuisine égyptienne. C’est un plat végétarien composé de riz, de lentilles, de pâtes et d’oignons frits, le tout mélangé avec une sauce tomate épicée. Le koshari est souvent servi avec des garnitures telles que du vinaigre, de l’ail grillé et du piment.

Foul : Le foul est une purée de fèves assaisonnée d’huile d’olive, de cumin et de citron. Ce plat est souvent servi chaud avec du pain pita et est un petit-déjeuner populaire en Égypte.

Molokhia : La molokhia est une soupe verte épaisse à base de corète potagère et de viande. La corète potagère est une plante verte qui est cueillie et hachée avant d’être ajoutée à la soupe. La molokhia est souvent servie avec du riz ou du pain pita.

Taameya : Les taameya sont des falafels égyptiens faits à partir de fèves ou de pois chiches frits. Ils sont souvent servis dans du pain pita avec des légumes frais et une sauce à base de tahini.

D’autres plats principaux populaires de la cuisine égyptienne comprennent le mahshi, qui est un plat de légumes farcis, le kofta, qui est une brochette de viande hachée épicée, et le shakshuka, qui est un plat d’œufs pochés dans une sauce tomate épicée.

Les plats d’accompagnement

La cuisine égyptienne propose également une variété de plats d’accompagnement, souvent servis avec les plats principaux pour apporter des saveurs complémentaires. Voici quelques-uns des plats d’accompagnement les plus populaires de la cuisine égyptienne :

Bessara : La bessara est une soupe épaisse à base de pois cassés, d’ail, de cumin et d’huile d’olive. Elle est souvent servie chaude avec du pain pita.

Salata baladi : La salata baladi est une salade égyptienne traditionnelle à base de tomates, de concombres, d’oignons et de persil. Elle est souvent assaisonnée avec du jus de citron et de l’huile d’olive.

Dukkah : Le dukkah est un mélange d’épices et de noix souvent servi avec du pain et de l’huile d’olive comme un apéritif. Les ingrédients typiques du dukkah comprennent des noisettes, des amandes, du sésame, du cumin et du coriandre.

D’autres plats d’accompagnement populaires de la cuisine égyptienne comprennent le tahini, une sauce à base de graines de sésame, le foul medammes, une salade de fèves bouillies et assaisonnées, et le torshi, une variété de légumes marinés.

Les dessert

La cuisine égyptienne propose aussi une variété de desserts, souvent sucrés et riches en saveurs. Voici quelques-uns des desserts les plus populaires de la cuisine égyptienne :

Om Ali : L’om Ali est un dessert à base de feuilles de pâte feuilletée, de lait, de noix et de sucre. Les feuilles de pâte feuilletée sont mélangées avec du lait et des noix, puis cuites au four jusqu’à ce qu’elles soient dorées et croustillantes.

Basbousa : Le basbousa est un gâteau à base de semoule, de noix de coco et de sirop de sucre. Le gâteau est cuit jusqu’à ce qu’il soit doré et moelleux, puis arrosé de sirop de sucre pour lui donner une texture sucrée et collante.

Feteer meshaltet : Le feteer meshaltet est une pâte feuilletée sucrée ou salée, farcie de fromage, de viande ou de sucre. La pâte est cuite jusqu’à ce qu’elle soit dorée et croustillante, puis servie chaude avec une garniture sucrée ou salée.

D’autres desserts populaires de la cuisine égyptienne comprennent le konafa, un dessert à base de vermicelles sucrés et de fromage, le zlabia, un beignet sucré frit, et le baqlawa, un dessert à base de pâte feuilletée, de noix et de sirop de sucre.

A lire aussi 

Louer un bateau pendant ses vacances

Louer un bateau pendant ses vacances

Vous souhaitez louer un bateau pendant vos vacances en France ou à l'étranger ? Que vous choisissiez d'explorer les eaux tranquilles des lacs français ou de naviguer sur les côtes ensoleillées à l'étranger, la location d'un bateau le temps d'une journée est une...

La Tanzanie, ses parcs et ses îles

La Tanzanie, ses parcs et ses îles

La Tanzanie est un pays riche en diversité naturelle et culturelle. Avec ses vastes savanes, ses plages paradisiaques, ses montagnes imposantes et ses parcs nationaux époustouflants, la Tanzanie offre une multitude de paysages variés à découvrir. Ce guide propose de...

Tout savoir sur la Polynésie française

Tout savoir sur la Polynésie française

La Polynésie française, située dans le Pacifique Sud, est un véritable paradis terrestre. Composée de 118 îles réparties en cinq archipels (rien que ça !), elle offre une diversité de paysages et de cultures qui en fait une destination unique au monde. Aujourd'hui, on...