Aller en Martinique sans avion, c’est possible. Découvrez l’option bateau cargo

29 Juin 2019 | Martinique, Transport

Ah oui, il est bien possible de se rendre en Martinique par d’autre moyen que l’avion. Depuis la France, les voyageurs nonchalants peuvent faire appel à un moyen de transport non aérien, en optant pour un bateau cargo. Selon les compagnies, certaines proposent un confort moyen alors que d’autres sont équipés du confort optimal dont une piscine voire un restaurant pour traverser la mer depuis la métropole jusqu’à la Martinique.

Le voyage en cargo, redevenu en vogue

Auparavant, le bateau cargo était un moyen de transport que l’on utilisait fréquemment mais il est devenu rarement pratiqué à partir de l’année 1980. Or, actuellement, ce mode de transport connaît un nouveau succès surtout au niveau des voyageurs en quête de nouvelles expériences ou qui souhaitent profiter d’un voyage plus romantique.

Voyager en cargo est synonyme de prendre le temps d’effectuer un voyage d’observation et d’exploration de la mer et de l’horizon sans fin, pour une liberté incomparable. Le déplacement en cargo permet d’admirer la mer changeante, du calme (favorable à la méditation) à la tempête, de contempler les animaux marins dont les baleines, les dauphins ainsi que les divers poissons, et également d’apprécier en mer les impressionnants levers et couchers du soleil ainsi que les ciels les plus étoilés en temps dégagé.

L’option cargo, un voyage pas forcément économique

La durée de la traversée peut aller jusqu’à une dizaine de jours et la réservation doit se faire très longtemps à l’avance, vu que la fréquence de la traversée est d’une seule fois par semaine.

Malgré la durée du déplacement qui est souvent trop longue, le coût de ce type de transport est élevé comparé à l’avion. Généralement, il faut prévoir une centaine d’euros par jour de voyage, y compris les repas. Au final, cela peut revenir très cher tenant compte de la durée de la traversée.

En ce qui concerne le prix, c’est pratiquement cher variant entre 1500 et 2000 euros l’aller et retour, toutefois, chaque voyageur a l’opportunité d’apporter plus de bagages allant jusqu’à plusieurs centaines de kilos.

Le déplacement en cargo, soumis à un certain nombre d’aléas

Il est bon de prendre en considération que comme le transport marchand n’est pas destiné au grand public, il arrive parfois que les jours ou les horaires de départ prévus à l’avance ne soient pas respectés. Il se peut aussi que les itinéraires puissent changer au dernier moment suivant les besoins des passagers.

Durant le voyage maritime en cargo, chaque passager est libre de circuler sur le bateau et même sur les zones partagées, sauf la salle dédiée à l’équipage qui n’est pas accessible au public pour des raisons de sécurité. Toutefois, la liberté de mouvement doit être appliquée dans le strict respect des consignes et des règlements en vigueur à bord du cargo. Avant le départ, le personnel à bord comme le capitaine ou un membre de son équipage apprend tous les voyageurs des dispositions à prendre lors d’un incident en mer ou d’un abordage par des pirates durant le voyage en mer.

A lire aussi