Acheter une île et y vivre : est-ce encore possible ?

12 Nov 2020 | îles du monde

Selon les sites spécialisés, il y aurait à l’heure actuelle plus d’un millier d’îles à vendre à travers la planète. Contrairement aux idées reçues, il ne faudrait pas être millionnaire pour s’en offrir une, ni avoir gagné au loto ! Néanmoins, en pratique, est-ce vraiment encore possible d’acheter une île et est-ce vraiment un choix judicieux ?. Posons-nous ces questions ensemble dans cet article.

Des prix abordables

Le prix des îles à vendre n’est du reste pas forcément proportionnel à leur rareté ni à leur superficie. Comme pour tous les autres biens “immobiliers”, leur valeur tient compte des facteurs naturels, de la surface, de l’implantation d’infrastructures et de commodités. Pour l’exemple, une île canadienne varie entre 30 000 et 5 000 000 d’euros, tandis qu’une île implantée dans certaines zones très prisées de l’océan Pacifique ou de l’Asie peut atteindre le prix exorbitant de 100 000 000 d’euros !

Ayez à l’esprit que si en Europe ou sur le continent américain, un particulier peut accéder à la propriété d’une île quelle que soit sa nationalité, ce n’est pas le cas partout dans le monde. Un étranger ne peut pas acheter une île aux Philippines par exemple. Quoi qu’il en soit, il est rudement conseillé de se faire aider d’un avocat lorsque l’on souhaite investir à l’étranger, pour s’éviter de bien mauvaises surprises.

Acheter une île oui, mais où ?

Acheter une vie fait rêver à un mode de vie loin du monde agité que nous connaissons, pour une tranquillité absolue et une harmonie parfaite avec la nature. Un lieu tout à vous où personne ne viendra vous déranger. Bien sûr il vous faudra être raisonnable dans votre choix puisque le bien devra se situer dans une zone géographique qui vous plaît et dans laquelle vous saurez vous adapter. Ne choisissez pas sur catalogue, rendez-vous sur place pour juger par vous-même.

On trouve des îles à vendre :

  • au Canada,
  • en Amérique du Sud,
  • en Floride,
  • en Afrique,
  • dans les Caraïbes,
  • en Asie,
  • au large de la Grèce,
  • en Écosse,
  • mais aussi chez nous, en France, principalement le long du littoral breton.

Naturellement, renseignez-vous sur les conditions climatiques de l’île sur l’ensemble de l’année. Pourquoi ne pas partir quelques semaines en repérage pour découvrir le pays et la population locale et ainsi vous conforter dans votre choix.

Soyez conscient qu’une île n’est jamais une terre indépendante. Elle répond donc toujours à la législation du pays auquel elle est rattachée. Pour l’exemple, en France, la loi “Littoral” interdit toute construction qui se trouverait à moins de 100 mètres du rivage. Autre exemple, en Croatie, les îles sont en grande majorité non constructibles, il faudra donc impérativement en choisir une déjà pourvue d’un logement habitable.

Choisir une île bien desservie qui saura répondre à vos besoins

Vous aurez beau changer radicalement de vie en allant vous installer sur une île, vous aurez nécessairement besoin de vous nourrir et de consulter, ne serait-ce que ponctuellement, un médecin. Tenez compte de ces commodités dans votre choix.

L’île doit en outre être très accessible par bateau ou par avion. Assurez-vous que l’île choisie est viabilisée, autrement dit convenablement reliée au réseau d’électricité par des raccordements sous-marins ou des générateurs locaux, et au réseau d’eau par une installation de traitement des eaux.

Savoir raison garder

En réponse à la question posée par cet article, nous dirons que oui, il est encore possible d’acheter une île et d’y vivre car leur prix de vente est relativement abordable. Ceci dit, il faut avoir une véritable âme de Robinson Crusoé, car les commodités et autres côtés pratiques de nos vies civilisées ne seront peut-être pas au rendez-vous.

Acheter une île est un investissement sérieux qui demande d’être mûrement réfléchi à de nombreux niveaux. Il est possible de tenter l’expérience avant de se lancer, en louant une île : une solution sans engagement pour goûter à la vie insulaire.

A lire aussi