Voyager à l’autre bout du monde est une occasion unique permettant de découvrir et d’apprécier les beautés et les richesses du pays de destination. Il est toutefois indéniable que voyager peut gravement nuire à l’environnement ce qui implique que chaque voyageur doit adopter des gestes écologiques afin que ces beautés continuent d’exister dans le futur au bénéfice de nos descendants. Voici donc quelques astuces qui s’appliquent au quotidien pour devenir un citoyen respectueux de la nature et des êtres humains, valable aussi lors des voyages.

Astuce 1 : choisir des moyens de transport lents à faible émission de carbone

Concernant le choix de vol pour un voyage par avion, il faut privilégier le vol direct avec moins de correspondances afin de réduire au maximum les décollages qui demandent plus de kérosène. Une fois arrivés dans le pays de destination, les voyageurs ont tendance à se déplacer avec des moyens de locomotion plus rapides, alors qu’ils sont jugés très polluants tout en générant une empreinte carbone à l’environnement. Le mode de déplacement plus lent et plus écoresponsable est favorable à la préservation de la planète, par exemples le train, le vélo ou le voilier.

Astuce 2 : Opter pour un hébergement plus écologique

Des certificats environnementaux sont délivrés aux hébergements dans le but d’aider les voyageurs à discerner ceux qui pratiquent des démarches plus verts, particulièrement dans la gestion des déchets, de l’eau et de l’énergie, la formation des employés et la sensibilisation de la clientèle.

Par ailleurs, le choix de s’héberger dans le Couch surfing ou du Woofing est un geste écologique correspondant à dormir chez un agriculteur biologique tout en apportant un coup de pouce au développement de la ferme.

Astuce 3 : Consommer des spécialités locales

Voyager à l’étranger est une occasion qui permet de découvrir la culture et le patrimoine du pays. Le test de sa cuisine locale en fait partie. Pour ce faire, il faut privilégier les restaurants familiaux ou appartenant à des particuliers qui utilisent des ingrédients frais et bio aux chaînes de fast food. Ce choix permet à la fois d’encourager les entreprises locales, limiter l’empreinte écologique et privilégier les aliments bio provenant des producteurs locaux.

Au restaurant, il faut refuser systématiquement l’utilisation des éléments qui peuvent salir l’environnement tels que les sacs plastiques, les pailles ou les serviettes en papier.

Astuce 4 : Privilégier des activités neutres pour l’environnement

Certaines activités comme le surf, le parapente, le saut à l’élastique ou le canyoning, même si elles procurent de sensations fortes n’ont aucun impact négatif sur l’environnement, donc à privilégier. Par contre, il faut éviter à tout prix de choisir des activités touristiques avec des animaux qui sont perturbés dans leur état naturel dans le but de satisfaire les touristes. Souvent, ils sont drogués ou enfermés pour pouvoir faire des photos avec eux. Ainsi, il est largement mieux d’opter pour des activités par lesquelles il est possible de rencontrer des animaux dans leur milieu naturel, à savoir les safaris en réserve naturelle ou le snorkeling.

Astuce 5 : ne pas laisser de traces

Après une randonnée ou un pique-nique, il faut garder des habitudes écolo de ne rien laisser sur place en ramassant avec soi les bouteilles en plastiques, les mouchoirs ou les emballages.